Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Louange à Allâh, nous Le glorifions, nous Lui demandons Son aide et implorons Son pardon. Nous croyons en Lui, et en Lui nous plaçons notre confiance. J'atteste qu'il n'y a Nul divinité digne d'etre Adoré a part ALLAH ET Mohamed (sws) et son serviteur messager

08 Nov

Qui sont les Chiites? part 3

Publié par ADMIN  - Catégories :  #Mise en Garde



Croyance Chiites concernant les Compagnons :

Allah -le Très-Haut- a dit dans le Coran :

-traduction relative et approchée-


« Mouhammad est le Messager d’Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les

mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant

d’Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la

prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l’image que l’on donne d’eux dans

l’Evangile est celle d’une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s’épaissit, et

ensuite se dresse sur sa tige, à l’émerveillement des semeurs. (Allah) par eux (les

croyants) remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d’entre eux qui croient et

font les bonnes oeuvres, un pardon et une énorme récompense. »

(Sourate 48 verset 29)


Allah -le Très-Haut- a dit aussi en parlant des Compagnons :

-traduction relative et approchée-


« Allah a très certainement agréé les croyants quand ils t’ont prêté le serment

d’allégeance sous l’arbre. Il a su ce qu’il y avait dans leurs coeurs, et a fait descendre

sur eux la quiétude, et Il les a récompensés par une victoire proche »

(Sourate 48 verset 18)


Kulayni cite l’Imam Baqir :

« Les gens sont devenus apostats après la mort du Prophète -Prières et bénédiction

d'Allah sur lui- sauf 3 personnes : Al-Mikdad Ibn Al-Aswad, Abou Dhar Al-Ghifari et

Salman Al-Farissi. » Et il continue : « Abou Bakr et ’Omar ne se sont pas repentis avant

de mourir. En fait, ils n’ont même pas mentionné ce qu’ils ont fait à Ali. Qu’Allah et les

anges et l’humanité les maudissent. »

(Fourou’ul Kafi : Kitabul Raouda : 115)


Moulla Baqir a écrit :


« Nous croyons qu’il faut se dissocier des 4 idoles suivantes : Abou Bakr, ’Omar,

Othman et Mou’awiya, et de 4 femmes : ’Aisha, Hafsa, Hind et Oummoul Haka, avec

tous leurs associés et fidèles. Ce sont les pires êtres parmi la création d’Allah, et il

n’est pas possible de croire en Allah, son Messager et les Imams sans se dissocier de

leurs ennemis. »

(Haqoul Yaqin : 2 : 519)


Moulla Baqir Majlisi écrit :

« Pharaon et Haman dans le Coran désignent Abou Bakr et ’Omar. »

(Haqoul Yaqin : 342)


Allah -le Très-Haut- a dit :

-traduction relative et approchée-



« Il interdit l’immoralité (Alfahcha), l’acte répréhensible (Al Mounkar) et la rébellion

(Albaghy). »

(Sourate 16 verset 90)


« L’immoralité désigne la première personne (Abou Bakr), l’acte répréhensible fait

référence au second (’Omar) et la rébellion au troisième (’Othman). »

(Commentaire en marge de la traduction de Maqboul de Tafisir Al-Qummi : 522)


Remarque :

Leurs insultes n’ont pas épargné les meilleurs êtres après les Prophètes : Abou Bakr,

Omar, ’Othman, et les autres Compagnons, qu’Allah a agréés dans le Coran comme vu

plus haut. Les Chiites ne se gênent pas pour interpréter certains passages du Coran

en fonction de leur croyance, au point où l’on voit apparaître des interprétations

saugrenues, qui ne sont basées sur aucune preuve si ce n’est leurs passions et leur

haine envers ceux qui nous ont transmis le message du Prophète -Prières et bénédiction

d'Allah sur lui-.



La Croyance Chiite concernant les Ahl Sounna Wal Djama’a (sunnites) :


Kulayni rapporte un hadith de l’Imam Baqir :

« Toute personne en dehors des Chiites est illégitime (enfants de zina). »

(Fourou’ul Kafi : Kitabul Raouda : 135)


Et voici l'extrait tiré du livre « Kitabul Raouda » dans lequel se trouve cette parole de

Kulayni :

Moulla Baqir a écrit :

« Lorsque l’Imam Mahdi apparaîtra, il commencera par exécuter les savants sunnites

avant de s’attaquer aux mécréants. »

(Haqoul Yaqin : 2 : 527)


Moulla Baqir cite l’Imam Zaynul ’Abidin :

« Une personne questionna l’Imam à propos de Abou Bakr et ’Omar. L’Imam répondit :

« J’ai été informé qu’ils étaient tous deux mécréants et toute personne qui s’allient à

eux (en pensant qu’ils sont bons) est aussi mécréante. »

(Haqoul Yaqin : 2 : 522)


Les Chiites considèrent les Sahabas comme des menteurs et apostats. Il y a même une

dou’a appelée «Dou’a Sanamey Qouraych» (les 2 idoles de Qouraych). C’est une

invocation faussement attribuée à Ibn ’Abbas. Abou Bakr et ’Omar y sont maudits et

traités d’idoles de Qouraych, le Chirk leur est attribué, de même qu’à leurs filles ’Aisha

et Hafsa, femmes du Prophètes -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-.

Cette Prière a été publiée avec une fatwa de 6 savants Chiites majeurs, dont Al-

Khomeini, encourageant les Chiites à la réciter dans chaque prière.




Le Statut des Chiitees Rawafidhs

 

Les Savants ont depuis tout temps mis en garde contre les déviances des Chiites Rawafidhs...

 

L’Imam As Shafi’i a dit à leur propos : « Je n’ai pas vue parmi les hérétiques un peuple plus célèbre pour leur mensonge que les Rafidites Chiites » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/39 – Ibn Taymiyyah).


A une autre occasion, il a dit : « Prenez la science de toute personne que vous rencontrez à l’exception des Rafidites Chiites parce qu’ils inventent des Hadiths et les adoptent en tant qu’élément de leur religion » (Voir Ibid page 38). 

De même l’Imam Malik qui fut questionné à leur sujet répondit : « Ne leur parle pas et ne rapporte rien d’eux, car ils sont sans aucun doute des menteurs » (voir Manhaj As Sounnah An Nabawiyyah 1/37 – Ibn Taymiyyah).


Ceci au point qu’il a souvent été rapporté de l’Imam Abu Hanifah qu’il allait jusqu’à dire à propos des Chiites Rawafidhs : « Celui qui doute de leur mécréance s’est lui-même rendu coupable d’une incrédulité ».

 

Aussi, durant une leçon qu’il donna, on mentionna à l’imam Malik que les Chiites Rawafidhs maudissaient les Compagnons. En réponse à cela il cita le verset Coranique : « Muhammad est le Messager d'Allah, et ceux qui sont avec lui, sont durs envers les mécréants et compatissants entre eux. » puis il dit : « celui qui se met en colère lorsque les compagnons sont mentionné est une personne au sujet de qui ce verset parle (càd est un mécréant avec qui il faut être dur) » (voir Tafsir Al Qurtubi sur Sourate Al Fath)

 

L'Imam Al Khallal a rapporté dans son livre As-Sounna (2/557-558) selon Abi Bakr Al Marroudiy qui a dit : j'ai questionné l'Imam Abou 'Abdillah ( Ahmed Ibn Hanbal) sur celui qui insulte Abou bakr et 'Omar et 'Aicha. Il m'a répondu : je ne le vois pas sur l'Islam. 

On a rapporté de 'Abd Allah Ibnoul Moubarak qu’il a dit : « La religion est prise des gens du hadith (Ahl El Hadith), quand à la théologie scolastique et les exemptions astucieuses on les prend des verdicts religieux émanant d’Ahl Al Ray et des Mensonges Rawafidhs » (Al Muntaqaa min Minhaj al-I`tidale page 480 - Adh-Dhahabi)

Le grand savant Abu Zur`ah Ar-Raazee est connue pour avoir dit : « Si vous voyez quelqu’un dénigrer un quelconque des compagnons du Prophète ('Aleyhi Salat Wa Salam) sachez que c’est un mécréant. Ceci car le Prophète ('Aleyhi Salat Wa Salam) était véridique et que tout ce qu’il a apporté était la vérité et que tout ne nous a été transmit que par les Compagnons. Ce que ces renégat souhaitent faire c’est jeter le doute sur le sérieux de nos narrateurs afin d’infirmer le Qor'an et la Sunnah. Ainsi mécréants sont la plupart de ces diffamateurs ».


Al Qadi Abu Ya’la aurait lui rapporté : « La position des juristes au sujet d’une personne qui maudit les compagnons, croyant qu’un tel acte est permis, est qu’il a commis l’incrédulité (Al Kufr). S’il les maudit mais ne croit pas que le fait de les maudire soit permis, alors il est coupable d’immoralité et non d’incrédulité ». (As-Sawaarim al-Masloul, page 569 – Ibn Taymiyyah)

  

L’Imam Abu Ja’afar At Tahawih a dit : « Nous aimons les compagnons du Messager d’Allah ('Aleyhi Salat Wa Salam) sans exagéré dans notre amour vis-à-vis de l’un d’eux et sans se désavouer de l’un d’eux. Nous détestons ceux qui les détestent ou parlent en les dénigrants et nous ne disons que du bien sur eux. Les aimer est un acte de culte et une expression de la foi et de la droiture tandis quie les détester est un acte d’incrédulité, d’hypocrisie et de transgression » (Sharh Aqidah Tahawiyah page 528)

 

Ibn Hazm Al Andalousi a durant le règne des musulmans en Espagne eut un débat avec quelques prêtres catholiques espagnol au sujet de leurs textes religieux. Il leur a démontré l’évidence de la déformation de certains textes bibliques et donc la perte des manuscrits originaux. Ils lui répondirent par des revendications tordus de Chiites Rawafidhs avant qu’Ibnou Hazm ne leur rétorque que « Les Shi’ites (Rawafidhs) ne peuvent être employé comme argument contre le Qor'an ou contre les Musulmans puisqu’ils ne sont eux même pas Musulmans ». (Al-Fisal fi al-Milal wa an-Nihal, 2/78 and 4/182 - Ibn Hazm)

 



Aussi Lorsqu'Allah 'Azwadjal dit :

''Muhammad le Messager d'Allah. Et ceux qui sont avec lui sont durs envers les mécréants, miséricordieux entre eux. Tu les vois inclinés, prosternés, recherchant d'Allah grâce et agrément. Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation. Telle est leur image dans la Thora. Et l'image que l'on donne d'eux dans l'Evangile est celle d'une semence qui sort sa pousse, puis se raffermit, s'épaissit, et ensuite se dresse sur sa tige, à l'émerveillement des semeurs. (Allah) par eux (les croyants) remplit de dépit les mécréants. Allah promet à ceux d'entre eux qui croient et font de bonnes œuvres, un pardon et une énorme récompense.''

[Sourate 48 verset 29 ( Al Fath - La Victoire Eclatante)]

 
Concernant ce verset
l'Imam Ibn Kathir a dit dans son exégèse tafsir al qor-an al 'adhim (4/219) :

Et c'est de ce verset que l'Imam Malik a tiré comme il est rapporté selon lui dans une version, la mécréance des Rawafidhs ceux qui haïssent les Compagnons il a dit car ils sont remplis de dépit d'eux et celui qui se vois remplit de dépit des compagnons est un mécréant selon se verset, et une partie de savants étaient unanime avec l'Imam Malik sur ce point et les ahadith sur la valeur de compagnons et sur l'interdiction de les atteindre de mal sont nombreux et sa leur suffit qu'ALLAH les a cité de bien et qu'il les a agrée. Fin de citation.

 

L'Imam Al Qortoby a dit dans son exégèse ''Al Djami' li Ahkamil Qor'an (16/297) : L'Imam Malik a dit juste dans sa parole et il a atteint la vérité lors de son interprétation car celui qui s'en prend à un d'eux (les Compagnons) ou l'a critiqué dans sa narration il aurait alors répliqué sur le ALLAH le seigneur des deux monde et il aurait anéantit le culte des musulmans.

 

L'Imam Ibn Taymiyya a dit dans son livre ''As-Sarim Al Masloul 'Ala Chatimi Rassoul'' :


L'Imam Malik a dit que cela c'est des gens qui ont voulu atteindre de mal le prophète mais ils n'ont pas pu alors ils se sont pris a ces compagnons pour qu'il sera dit "c'est un homme mauvais car si il était bien ces compagnons l'auraient été".

L'Imam Al Boukhari a dit dans son livre khalq af'ali l'ibad page n°125:
S'a m'est égale que je fasse la prière derrière un Djahmy ou un Rafidhi ou que je la fasse derrière les juifs et les chrétiens ne leur passé pas le salam ne les visité pas ne les marier pas ne les fait pas témoigné et ne manger pas leurs viande.
Chaykh Al Islam Ibn Taymiyyah a dit encore dans son célèbre Madjmou' al Fatawa (vol:28 page:482) :


Ils sont pires que toutes les sectes égarer assemblés, et ils sont prioritaires à ce qu'ils soient combattus que les khawaridj.

Qu'Allah Ta'aala fasse Misericorde a tous ces Savants...


Conclusion :


Toute personne saine d’esprit voit bien que les commentaires chiites du Coran sont

inconcevables, illogiques et sans fondements, et ce afin de justifier l’injustifiable. Que

dire des insultes contre le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-, ses Femmes, ses

Compagnons, à grand renfort de propos forgés, attribués aux Imams pieux.

Les perses ont utilisé l’image de piété et de noblesse de la famille du Prophète -Prières et

bénédiction d'Allah sur lui-, comme les chrétiens ont utilisé l’image de piété du Prophète

Ayssa -Bénédiction d'Allah sur lui-, pour s’emparer du Califat, n’ayant aucune légitimité.


Les perses ont donc inventé une religion qui se rapproche de l’islam , en faisant appel au

sentiment d’amour naturel des musulmans pour la famille du Prophète -Prières et

bénédiction d'Allah sur lui-. Ils profitent de l’injustice faite à la famille du Prophète -Prières et

bénédiction d'Allah sur lui-, de la même façon que les chrétiens profitent de l’image

d’injustice faite au prophète ’Ayssa -Bénédiction d'Allah sur lui-.


Ils pleurent et font pleurer

les âmes sensibles sur le sacrifice du Christ, sacrifice inexistant, pour leur faire croire

en une absurdité totale telle que la trinité. De même, les chiites utilisent le sacrifice de

Houssayn et la période de troubles ayant succédé la mort de ’Othman -qu’Allah l’agréepour

rassembler les ignorants et leur faire croire en de totales incohérences. De plus, à

leur égarement s’ajoute la haine des Compagnons. A l’instar des juifs qui n’ont pas

accepté la vérité car le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- était arabe et non juif, les

perses n’ont jamais accepté le Califat dirigé par des arabes. Leur haine de ’Omar et

Abou Bakr, -qu’Allah les agrée-, s’explique par le fait que la conquête de la Perse s’est faite

sous leur Califat.


Pour justifier ce qui s’oppose au Coran, à la Sounna et au comportement d’amour des

Compagnons entre eux, les Chiites ont inventé un statut d’infaillibilité à leurs Imams.

Tous leurs hadiths sont forgés, avec des chaînes de transmission incomplètes, où il

manque des narrateurs, et où on voit des narrateurs qui ne sont même pas cités par

leurs noms mais désignés par « une personne » ou « un homme ».


Qui est cet homme

? Comment vérifier la parole de l’Imam si la personne est inconnue ? Leurs textes

contiennent une multitude de contradictions, mais ils les justifient en disant que

l’Imam a pratiqué la taqya lorsqu’il parle en bien des Compagnons, lorsque Ali fait

l’éloge de Abou Bakr et ’Omar dans « Nahdj Al-Balagha »


Ali n’a jamais parlé de

changement dans le Coran, son fils Hassan a renoncé au Califat afin de réconcilier les

musulmans. Comment les Chiites justifient-ils donc son acte, étant donné que, selon

eux, Al-Hassan, comme tout Imam, est infaillible.






Ils ont forgés des récits historiques, se moquant des gens avec leurs interprétations

fantaisistes et forcées du Livre d’Allah. Allah loue les Compagnons dans le Coran. Il

affirme qu’Il est le seul à connaître l’avenir, qu’Il protège le Coran, qu’Il a laissé un

message clair et sans ambiguïté à l’humanité, un Livre sans distorsions, ni erreurs.

Comment expliquent-ils ces paroles d’Allah ?


Allah aurait-il envoyé le dernier et

meilleur des Prophètes avec un livre altéré et entouré des pires créatures que la Terre

ait jamais portées ? Comment réfléchissent-ils ?

Nous terminerons ce bref exposé par une parole sage de Abdallah Ibn Al-Moubarak au

sujet des chiites :


« Si tu poses la question suivante aux Juifs : « Quels sont les meilleurs êtres de la

Création après Moïse ? » Ils te répondront : « Les Compagnons de Moïse ! » Si tu

poses la question suivante aux Chrétiens : « Quels sont les meilleures créatures

d’Allah après Jésus ? » Ils te répondront : « Les Apôtres de Jésus ! » Et si tu poses la

question aux chiites : « Quelles sont les pires créatures que la Terre ait jamais portées

? » Ils te répondront : « les Compagnons de Mouhammad -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-

! »

Il convient donc aux musulmans de ne pas être dupes de la manigance actuelle des

Chiites consistant à vouloir rapproché Sunnisme et Chiisme en mettant les

divergences de côté. Le musulman n’a pas le droit d’avoir une quelconque sympathie

envers ces innovateurs et se doit de les combattre de toutes ses forces afin de

préserver la pureté de l’Islam, du Coran, de la Sounna, l’honneur de la Famille du

Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- et de ses Compagnons.


D’ailleurs, les Savants

de la Sounna parmi les Salafs ont toujours été d’une intransigeance totale à l’égard de

ce genre de secte, car leur accorder une quelconque sympathie sous l’excuse de ne

pas vouloir diviser la communauté musulmane qui l’est déjà assez n’est qu’une

tromperie de shaytan afin de pouvoir s’insérer dans la croyance pure des Ahl Sounnah

wal Djama’ah (Sunnites).

Ainsi se termine ce bref exposé.



QUE LA PAIX ET LA BENEDICTION D’ALLAH SOIENT SUR LE PROPHETE

MOUHAMMAD, SA FAMILLE ET SES COMPAGNONS, ET LA LOUANGE EST A ALLAH,

SEIGNEUR DES MONDES.

AMINE


Extraits des livres recherchés par:

Abou Nawoufal Al Maghrebi

Revue et distribue par l'association des musulmans de Montbeliard.


Archives

À propos

Louange à Allâh, nous Le glorifions, nous Lui demandons Son aide et implorons Son pardon. Nous croyons en Lui, et en Lui nous plaçons notre confiance. J'atteste qu'il n'y a Nul divinité digne d'etre Adoré a part ALLAH ET Mohamed (sws) et son serviteur messager