Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Louange à Allâh, nous Le glorifions, nous Lui demandons Son aide et implorons Son pardon. Nous croyons en Lui, et en Lui nous plaçons notre confiance. J'atteste qu'il n'y a Nul divinité digne d'etre Adoré a part ALLAH ET Mohamed (sws) et son serviteur messager

07 Mar

Mou'âdh Ibn Jabal - ‏معاذ بن جبل

Publié par ADMIN  - Catégories :  #Les Compagnons Qu' ALLAH les agrées



Sa généalogie

Membre du clan des Banu Khazradj.


Sa naissance (-19 H)


Mou'adh Ibn Jabal (رضي الله عنه) naquit à Médine en -19 H.


Sa conversion


Tout jeune, Mou'adh (رضي الله عنه) embrassa l'islam grâce à MOUSHAB IBN OMAR 


Son serment prêté au Prophète (صلى الله عليه و سلم)


La seconde fois où les Ansar prêtaient allégeance au Prophète à al-'Aqaba, Mou'adh (رضي الله عنه) fit partie du groupe composé de 72 membres qui prêtèrent serment d'allégeance au Prophète (صلى الله عليه و سلم).


Sa prêche


A son retour à Médine après la conclusion de ce pacte de fidélité, Mou'adh se mit à prêcher l'islam parmi son entourage. Grâce à lui, un nombre d'hommes -qui seront plus tard parmi les grands compagnons- adoptèrent l'islam, tel  : 'Amr Ibn Al-Jamûh.


Son combat dans la voie de Dieu


Présent à Badr, il fut par la suite de toutes les expéditions.


Son enseignement


Après la conquête de La Mecque, le Prophète (صلى الله عليه و سلم) y engagea Mou'adh comme enseignent et le chargea de transmettre l'islam aux gens et de leur apprendre le Coran.

De même, quand les souverains yéménites vinrent annoncer au Prophète (صلى الله عليه و سلم) leur conversion à l'islam et qu'ils lui demandèrent de leur assigner un précepteur, son choix tomba sur Mou'adh (رضي الله عنه) pour remplir cette mission, en le mettant à la tête d'une troupe de compagnons (رضي الله عنهم). Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) sortit, par lui-même, pour leur faire ses adieux et conseilla alors Mou'adh (رضي الله عنه), en disant  :

"Ô Mou'adh! Il se peut que vous ne me voyiez pas à l'année prochaine. Veuillez me rendre visite à ma mosquée et à mon tombeau.… ".

Mou'adh (رضي الله عنه) se fendit en larmes par crainte de la séparation d'avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم). En effet, celui-ci (صلى الله عليه و سلم) rendit le dernier soupir et ce fut sa dernière rencontre avec Mou'adh.


Après la mort du Prophète (صلى الله عليه و سلم)


Après le décès du Prophète (صلى الله عليه و سلم), Mou'adh (رضي الله عنه) revint du Yémen et fut de retour à Médine. Il fut profondément affligé et versa de chaudes larmes pour la mort du Prophète (صلى الله عليه و سلم).


Il est envoyé aux Banou Kilâb pendant le califat de 'Omar (رضي الله عنه)


Quand le califat échut à 'Omar Ibn Al-Khattâb (رضي الله عنه), celui-ci l'envoya aux Banû Kilâb pour trancher leur litige.


Abou Idris Al Khawalàni, paix à son âme, a dit : "Je suis entré une fois à la mosquée de Damas. Tout à coup je vis un jeune homme souriant que les gens entouraient. Quand ils étaient en désaccord sur une question ils recouraient à son arbitrage et adoptaient son opinion. Je me renseignai alors sur lui et l'on me dit : "C'est MOUHAD IBN JABAL  que Dieu lui accorde Sa satisfaction".
Quand ce fut le lendemain, je partis à la mosquée de bonne heure, mais j'ai trouvé qu'il m'y avait déjà précédé. Je l'ai trouvé en prière. J'attendis qu'il terminât sa prière puis je me dirigeai vers lui.
Je le saluai et lui dis : "Par Dieu, je t'aime".
Il dit : "Tu dis bien par Dieu?"
Je dis : "Oui, par Dieu".
Il répéta : "Tu dis bien par Dieu?"
Je dis : "Oui, par Dieu".
Il me saisit par le pan de mon manteau et m'attira à lui en me disant : "Réjouis-toi donc car j'ai entendu le Messager de Dieu (صلى الله عليه و سلم) dire :
"Allâh le Très-Haut a dit : "Mon amour est acquis de droit à ceux qui s'aiment en Moi, qui se réunissent en Moi, se séparent en Moi et se font des cadeaux en Moi"". (Màlik avec une chaîne authentique)

 


Son séjour parmi les concitoyens d'Ach-Châm puis de Palestine pour leur apprendre le Coran


Sous le califat de 'Omar aussi, le gouverneur d'Ach-Châm, Yazîd Ibn ABOU SOUFIANE envoya demander à OMAR  (رضي الله عنه) un précepteur pour ses sujets. 'Omar convoqua alors Mou'adh Ibn Jabal, 'Oubâda Ibn As-Sâmit, ABOU AYYOUB , AL ANSARI  Ubay Ibn Ka'b et ABOU DARDA et leur dit  :

"Vos coreligionnaires à Ach-Châm me demandent de leur assigner un précepteur pour apprendre le Coran et s'instruire dans la religion. Aidez-moi donc que Dieu vous accorde Sa miséricorde dans le choix de trois parmi vous. Veuillez procéder par tirage au sort, ou bien je désignerai par moi-même trois parmi vous".

- "Et pourquoi tirons-nous au sort?, répondirent-ils, Abou Ayyûb est âgé, Oubay est malade et il ne reste que nous trois".

- "Commencez, vous trois, par Hams et quand vous serez rassurés sur l'état de son peuple, quittez-la en y laissant l'un de vous. Puis, que le second se dirige vers Damas tandis que lautre, vers la Palestine".
Les trois se dirigèrent donc vers Hams où fut laissé 'Ubâda Ibn As-Sâmit. Tandis que Aboû Ad-Dardâ se rendit à Damas et Mou'adh Ibn Jabal en Palestine.



Sa mort (33 ans)

 


Mou'adh (رضي الله عنه) resta en Palestine jusqu'à ce qu'il fut atteint de la peste. A l'article de la mort, il se mit à dire : "Ô mort! Soyez la bienvenue! Tel un visiteur qui vient après une longue absence et un être cher qui arrive après un profond désir".
Il se mit à regarder la voûte céleste, puis dit  :
"Mon Seigneur! Vous savez parfaitement que je n'ai jamais aimé l'ici-bas ou désiré la longévité pour y planter des arbres ou y faire couler des fleuves, mais plutôt pour accomplir le jeûne pendant les journées les plus torrides, passer les nuits à faire des dévotions et se presser autour des savants qui tiennent les cercles de rappel. Veuillez recueillir mon âme comme Vous Vous recueillez les âmes croyantes". Puis, il rendit le dernier soupir.




Ses mérites


Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) a dit aussi : "Faîtes-vous réciter (ou enseigner) le Coran par quatre individus : ABDALLAH IBNMASOUD , Sâlim l'affranchi d'Abou Houdhayfa, Oubay Ibn Ka'b et Mu'âdh Ibn Jabal". (Al-Boukhâri)


Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui rendit hommage, en disant  : "Mou'adh Ibn Jabal est celui parmi les membres de ma Communauté qui sait parfaitement distinguer le licite de l'illicite". (At-Tirmidhî et Ibn Mâja).

Selon Mou'had (رضي الله عنه), le MESSAGER D'allah (صلى الله عليه و سلم) le saisit une fois par la main et lui dit : "Ô Mou'àdh! Par Dieu, je t'aime".

(ABOU DAWOUD Et An-Nasâi)



'Omar dit sur le lit de mort : "Si Mouâdh Ibn Jabal était vivant, je l'aurais désigné à ma succession. Et, quand je me présenterai devant Dieu et qu'il me demandera : "Qui as-tu désigné au commandement de la communauté de Mohammad ?" je dirai : "J'ai désigné Mouâdh Ibn Jabal. C'est que j'avais entendu le Prophète dire : "Le Jour de la résurrection, Mouâdh Ibn Jabal sera l'imam (le dirigeant) des savants".


Ibn Mas'oud avait dit de lui : "Nous comparions Mou'âdh au (prophète) Ibrahim".

Chahr Ibn Haouchab, avait dit : "Quand les compagnons du Messager citaient des hadiths en présence de Mouâdh Ibn Jabal, ils le regardaient avec une crainte respectueuse".

Archives

À propos

Louange à Allâh, nous Le glorifions, nous Lui demandons Son aide et implorons Son pardon. Nous croyons en Lui, et en Lui nous plaçons notre confiance. J'atteste qu'il n'y a Nul divinité digne d'etre Adoré a part ALLAH ET Mohamed (sws) et son serviteur messager