Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Louange à Allâh, nous Le glorifions, nous Lui demandons Son aide et implorons Son pardon. Nous croyons en Lui, et en Lui nous plaçons notre confiance. J'atteste qu'il n'y a Nul divinité digne d'etre Adoré a part ALLAH ET Mohamed (sws) et son serviteur messager

28 Aug

Jugement et Quantité de Zakat Al-Fitr

Publié par ADMIN  - Catégories :  #Ramadan

 

L’aumône de la rupture du jeûne est une obligation (Wajiba) Pour chaque musulman. La preuve est tirée du Hadith : d’après Ibn ‘Omar ( Qu’Allah l’agrée) :  

 

« Le Messager d’Allah ( Paix et bénédictions sur lui ) a rendu obligatoire l’aumône de la rupture du jeûne par un saa’ de dattes ou un saa’ d’orge, pour chaque esclave ou personne libre,mâle ou femelle, petit et grand parmi les musulmans. Puis il a ordonné qu’elle soit remise avant que les gens ne se rendent à la prière (de l’Aïd) »[Rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud, Nassaï et Ibn Maja.  ].

 


 La sagesse de zakat el fitr : D’après Ibn ‘Abbass (Qu’Allah l’agrée) :  


« Le Messager d’Allah ( Paix et bénédictions sur lui ) a imposé l’Aumône de la rupture du jeûne car elle purifie le jeûneur des paroles futiles et indécentes, de même qu’elle est une nourriture pour les pauvres. Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée, quant à celui qui la donne après la prière, elle ne sera qu’une aumône parmi les aumônes »[
Hadith hassan (bon) rapporté par Ibn Maja et Abou Daoud ; « …une aumône parmi les aumônes » : C’est à dire une Sadaqat.  ] 

 


 Pour qui la zakat el fitr est-elle obligatoire ? 


Elle est un devoir pour tout musulman libre, qui a de quoi se nourrir lui et sa famille pour au moins un jour et une nuit et qui dispose d’un surplus de nourriture. Celui-ci se doit de la sortir pour lui et tout ceux qui sont à sa charge, tels que sa femme, ses enfants, ses employés…Bien sûr, à condition que ceux-là soient musulmans.[
Ceci est tiré du Hadith d’ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) rapporté par al Bayhaqui et Daraqoutni, Hadith classé Sahih.  ]  

 


La mesure de zakat el fitr :


Il doit sortir pour chaque personne à sa charge, la quantité de ½ saa’ de blé (Qamh) ou 1 saa’ de dattes, ou 1 saa’ d’orges ou 1 saa’ de lait desséché ou d’autres aliments que mangent les gens du pays, tels que le riz, les graines, les raisins secs… [ Soulignons que le ½ saa’ est spécifique au  blé] La preuve est tirée du Hadith de Abou Saïd Al Khoudri (Qu’Allah l’agrée) :  


« (Du temps du Prophète ( Paix et bénédictions sur lui ) nous sortions la Zakat El Fitr d’1 saa’ de nourriture,ou bien 1 saa’ d’orge, ou 1 saa’ de dattes, ou 1 saa’ de lait desséché, ou 1 saa’ de raisins secs »[
Rapporté par Al Boukhari, Mouslim, Tirmidhi, Abou Daoud, Ibn Maja et Nassaï.].   
Quant au blé, la preuve se trouve dans le Hadith rapporté par l’imam Tahaoui, Vol 2 P42.

 

 

Qu’est-ce qu’1 saa’ ?


C’est une mesure qui équivaut à environ 3 Kg (entre 2.5 Kg et 3 Kg) .[
Tiré du livre Foussoul Fi Siyam wa Tarawih wa zakat, voir P30-31, chapitre zakat El Fitr .   ] 

 


 La nature de Zakat el fitr :


       Il est très important de savoir que la majorité des juristes (Fouqaha) n’ont pas permis de sortir l’Aumône de la rupture du jeûne par son équivalent (El Quima), c’est à dire en argent ou autres. Quand à abou Hanifa, il l’a permis[Ceci est évoqué dans le commentaire du Sahih Mouslim par le savant An-Nawawi, Vol 7 P60.]. Toutefois la parole d’abou Hanifa ne peut être prise en considération, avec tout le respect et l’amour que nous avons pour nos Imams et nos Savants d’Ahl us-Sounnah. Nous allons répondre en 10 points à ceux qui se fanatisent sur cet avis. En cas de divergence comme c’est le cas ici, Allah nous dit :  


  

Traduction relative et approchée : "Puis si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allah et à Son Messager[« …Allah et à Son Messager » : C’est à dire au Coran et à la Sounnah (Extrait du tafsir d’Ibn Kathir) .  ]… " S4 V59 

 


1)      L’avis d’Abou Hanifa (Qu’Allah l’agrée) est un effort de réflexion de sa part, donc cela l’expose soit à tomber juste ou bien à se tromper, mais dans les deux cas il a une récompense, car c’est un « Moujtahid »[« Al Moujtahid »[8] : C’est celui qui a un niveau très élevé dans la science et qui est en mesure de tirer des lois à partir des textes, pour les détails consultez Oussoul min ‘Ilm Al Oussoul de Cheikh Ibn ‘Otheimine.]. Quant à la récompense, elle est tirée du Hadith : « Lorsque le juge fait un effort (dans un jugement), s’il tombe juste il aura deux récompenses et s’il se trompe il n’a qu’une récompense »[Rapporté par Al Boukhari N°7352 et Mouslim N°1716  ]


2)     La majorité des juristes s’est limitée à ce qui a été rapporté dans la Sounnah quant au fait de la sortir en nourriture.


3)     A travers les Hadiths que nous avons cités, nous voyons que c’est le Prophète ( Paix et bénédictions sur lui ) qui a ordonné de la sortir en nourriture et Allah a dit dans le Coran : 

 

Traduction relative et approchée : "Ô vous qui avez cru, ne devancez pas Allah et Son Messager [« …ne devancez pas Allah et Son Messager » :C’est à dire dans vos décisions et vos initiatives.  ]" S49 V 1.    


A partir de ce moment, il ne nous est pas permis de devancer une parole sur celle d’Allah et de Son Prophète ( Paix et bénédiction sur lui ) Allah  nous dit :


 Traduction relative et approchée : "…Ce que le Messager vous donne prenez-le et ce qu’il vous interdit abstenez-vous en et craignez Allah car Il est dur en punition " S59 V7

 

4)      Quant à ceux qui disent que notre époque est différente, il faut savoir que le Coran est valable pour tous les temps et tous les lieux. De même, nous pouvons ajouter à cela que l’argent existait déjà du temps du Prophète( Paix et bénédiction sur lui ) et l’on constate cela à travers le troisième piliers de l’Islam qui est la « Zakat » dont l’une de ses catégories est l’argent.

 

5)      S’il avait été préférable de donner la Zakat El Fitr en argent au lieu de la nourriture, les compagnons du Prophète (Qu’Allah les agrées) qui étaient les meilleurs hommes que la terre n’ait jamais porté, l’auraient autorisé.

 

6)      Si cela était permis, Allah  nous l’aurait légiféré, or Allah nous dit :


 

 Traduction relative et approchée : "Et ton Seigneur n’oublie point " S19 V64

 

7)      Donner la Zakat El Fitr en nourriture, c’est faire revivre la Sounnah du Prophète (Paix et bénédiction sur lui ) 


8)      Le Prophète( Paix et bénédiction sur lui ) a dit :
« Celui qui fait une œuvre non conforme à nos enseignements, elle sera rejetée »[
Rapporté par Al Boukhari et Mouslim   ]


9)      L’avis qui dit qu’il est permis de donner la Zakat El Fitr en argent est un effort de réflexion tiré de la raison (Ray), quant à l’avis qui dit que l’on doit la sortir en nourriture, c’est une révélation (Wahy) et Allah a dit au sujet du Prophète ( Paix et bénédiction sur lui ) :    


Traduction relative et approchée : « Et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ; Ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée » S53 V3&4


10)  Il ne faut pas oublier qu’Allah a dit :

 

Traduction relative et approchée : « …Vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [ à suivre] pour quiconque espère en Allah et au jour dernier …» S33 V21

 


*  Parmi les contemporains qui soutiennent cet avis, il y a le cheikh Mouqbel [ Voir Ijabat El Saïline P 125], savant du Hadith au Yémen, Le grand juriste cheikh Ibn Baz[voir Fatawa Zakat P 76-77], Ainsi que le savant Ibn Jibrine[voir même ouvrage P74], le grand cheikh Ibn ‘Otheimine[voir Foussoul fi Siyam wa Tarawih wa Zakat P30-31] et beaucoup d’autres parmi les savants de Ahl us-Sounnah[ Pour ceux qui désirent consulter un ouvrage en français : Minhaj mouslim ( La Voie du musulman) d’abou Bakr Djaber al Djazaïri , chapitre de la Zakat. Pour les arabisants qu’ils consultent le même ouvrage, version arabe P322 dernière édition.]. Bien sûr, cette liste de noms a été citée en tant que témoignage et non pas par fanatisme envers ces hommes, car ce qui nous importe, c’est le Coran, la Sounnah et la voie des compagnons uniquement.

 


Quand doit-on sortir la zakat el fitr ? D’après le Hadith d’Ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) : 


« Le Messager ( Paix et bénédiction sur lui ) nous a ordonné de sortir la Zakat El Fitr et de la donner avant que les gens ne sortent pour la Salaat »[
Rapporté par Al Boukhari et Mouslim et autres.]


On peut également la donner un ou deux jours en avance, mais pas au-delà. La preuve de cela est tirée du Hadith d’après Nafée’ qui dit qu’Ibn ‘Omar (Qu’Allah l’agrée) la donnait à ceux qui en avaient le droit. Il leur remettait un ou deux jours avant la rupture ( fin du mois de Ramadhan)[rapporté par Al Boukhari.].


Par contre, il n’est pas permis de la retarder après ce temps légal, sans aucune excuse. Comme cela est spécifié dans le Hadith cité plus haut : « …Celui qui l’accomplit avant la prière, elle sera une Zakat acceptée… ».

 


A qui doit-on donner la Zakat El Fitr ? 


Elle doit être donné aux pauvres, d’après le Hadith d’Ibn ‘Abbass (Qu’Allah l’agrée) cité plus haut : « … et elle est aussi une nourriture pour les pauvres …».


Elle peut être donnée à un proche qui est dans le besoin ou à tout nécessiteux. Cela concerne la personne ayant juste de quoi subvenir aux besoins de sa famille ou moins que cela.


 …Et Allah est plus Savant

 

 

____________


[17] voir Kitab Irchadou Sary Hibadatou El Bariy P22.    


Ouvrages de références :  
Fiqh as Sounnah de Saïd Sabaq
Ijabat Assaïline de cheikh Mouqbel Al Wadi’i
Al Wajiz fi Fiqhi Sounnati wal Kitabou al ‘Aziz
Boulough al Maram d’Ibn Hajr al ‘Asqualani
Fatawi Zakat d’ibn Baz, ibn Otheimine, ibn Djibrine et Lajnatou Daïma lil IFTA
Irchadou Sary Hibadatou el Bary du cheikh Abou Malik, Mouhammad Ibrahim al Chaqrah
Foussoul Siyam wa Tarawih wa Zakat de cheikh ibn ‘Otheïmine
Minhaj al Mouslim du cheikh Abou Bakr Djaber Al Djazaïri 

Recherche de abou Hajar

  

____________


 

Les estimations de Zakât el-Fitr

 

sable6.jpgAboû Sa`id el-Khoudrî (radiya Allahou `anhou) rapporte : "Nous nous en acquittions (de Zakât el-Fitr) à l'époque du Prophète (sallâ Allahou `alayhi wa salam) par un Sa` de nourriture, ou un Sa` de dattes, ou un Sa` d'orge, ou un Sa` de raisins secs." (Unanimement reconnu authentique).

On tire de ce hadîth ce qui suit :

1) Zakât el-Fitr doit obligatoirement être acquittée en nourriture, et à ce sujet, le hadîth : "(Elle est) une purification pour le jeûneur contre le bavardage et les grossièretés, et un moyen de nourrir les pauvres. " (Rapporté par Aboû Dâwoud et Ibn Madjah)

2) L'estimation de cette Zakât se fait par le Sa` du Prophète (sallâ Allahou `alayhi wa salam), et non pas en utilisant des poignées, qui sont différentes suivant les gens et les époques. De plus, cette appréciation ne repose sur aucune preuve légiférée. Ainsi, l'équivalence suivante a pu être évaluée en fonction du Moud (*) du Prophète (salâ Allahou `alayhi wa salam) : 1 Sa` = 4 Moud. Les quantités correspondantes ont donc été fixées comme suit :

 


zakat-al-fitr.png


Remarque : La réunion au cours de laquelle ont été déterminées ces équivalences s'est déroulée en présence de Toulab al-`ilm, et parmi eux Chaykh Mouhammad `Alî Farkoûs et Chaykh al-`Id.

(*) : Le Moud est la quantité que peuvent contenir 2 mains jointes.

Source : Original en arabe

 

Jugement sur Zakatul-Fitr

 

 

 

Question : Zakatul-Fitr est-elle obligatoire ou seulement recommandée ? Et pour qui est-elle obligatoire ?

 

 

 

Réponse : Zakatul-Fitr est obligatoire aux musulmans parce que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a légiféré ceci sur l’homme et la femme, le jeune et le vieux. Et il a spécifié que cela était un sa' de nourriture, des dattes ou de l'orge ou des raisins secs ou du fromage (un sa' est égal à quatre mud et un mud est égal à la quantité contenue dans deux mains jointes. C'est une mesure par le volume et non par le poids). Et il a commandé qu'elle soit acquittée avant que les gens ne se dispersent après la prière du ‘Id. Donc, c'est une obligation prophétique qui a été légiférée pour la dernière partie de Ramadhan comme une purification pour le jeûne de toute erreur ou relations sexuelles (qui aurait pu venir survenir). Et c'est une nourriture pour l'indigent, afin qu'il n’ait pas à mendier.

 

Et en Allah se trouve tout le succès.

 

Shaykh Ibn Jibrin

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.902, Fatwa n°885;

 

Fatawa As-Siyam libni Jibrin – p.188

 

 

 

 

 

Fondements de la législation de Zakatul-Fitr

 

 

 

Question : Quelle sont les fondements de la législation de Zakatul-Fitr?

 

 

 

Réponse : Les fondements pour cela sont les ahadith authentiques du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). Comme le hadith de 'Abdullah Ibn ' Umar (radiallahu 'anhuma) qui a dit : « Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a légiféré Zakatul-Fitr - ou il a dit Ramadhan - sur l’homme et la femme, l’homme libre et l'esclave, un sa' de dattes (un sa' est égal à quatre mud et un mud est égal à la quantité contenue dans deux mains jointes ensemble. C'est une mesure par le volume et non par le poids) ... », (jusqu’à la fin du hadith). Et certains des savants l'ont déduit de la Parole d'Allah (subhanahu wa-ta'ala) :

 

 

 

« Réussit, certes, celui qui se purifie (tazaka)»  [sourate Al-A'la :14].

 

 

 

Ils ont expliqué « se purifie » comme désignant Zakatul-Fitr.

 

Shaykh Ibn Jibrin

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.903, Fatwa n°886;

 

Fatawa As-Siyam libni Jibrin – p.185

 

 

 

 

 

Jugement sur celui qui refuse (nie) Zakatul-Fitr

 

 

 

Question : Quel est le jugement sur celui qui nie Zakatul-Fitr et comment doit-il être traité ?

 

 

 

Réponse : Ce démenti n'est pas permis (muharram)! Parce que c'est une désobéissance à ce que le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a légiféré, comme il a précédé du hadith d'Ibn 'Umar (rahiallahu 'anhuma) (qui a dit) : « Le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a légiféré ... Zakatul-Fitr » et on sait qu’abandonner ce qui est obligatoire n'est pas permis (haram) et celui-ci est dans le péché et la désobéissance.

 

Shaykh Ibn 'Uthaymin

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.903, Fatwa n°887;

 

Fiqh Al-Ibadat libni 'Uthaymin – p.213

 

 

 

 

 

Jugement sur celui qui oublie de s’acquitter de Zakatul-Fitr

 

 

 

Question : Quel est le jugement sur celui qui ne s’est pas acquitté de Zakatul-Fitr jusqu'à la khutba (sermon) après la prière du ‘Id et ceci parce qu'il avait oublié ?

 

 

 

Réponse : L’acquittement de Zakatul-Fitr avant la prière du ‘Id est obligatoire et quiconque oublie, alors il n'y a rien sur lui sauf de s’en acquitter après cela. Ceci, parce que c'est une obligation, donc il doit s’en acquitter quand il s’en souvient et il n'est permis à personne de la retarder intentionnellement à la fin de la prière du ‘Id selon le plus correct des deux avis. Ceci parce que le messager (salallahu ‘alayhi wa salam) a ordonné aux musulmans de s’en acquitter avant la prière du ‘Id.

 

Shaykh Ibn Baz

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.931-932, Fatwa n°914;

 

Majmu' Fatawa Samahatu Shaykh 'Abdul Aziz Ibn 'Abdullah Ibn Baz - volume 3,

 

p.101

 

 

 

 

 

Celui qui ne s’est pas acquitter de Zakatul-Fitr avant la prière du ‘Id

 

 

 

Question : Si l’on ne s’acquitte pas de Zakatul-Fitr avant la prière, est-on déchargé  (de cette obligation) ?

 

 

 

Réponse : Celui qui ne s’acquitte pas de Zakatul-Fitr avant la prière du ‘Id est un pécheur et il n'est pas déchargé (de cette obligation), plutôt il doit s’en acquitter ensuite.

 

Shaykh Ibn Jibrin

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.932, Fatwa n°915;

 

Fatawa As-Siyam libni Jibrin – p.187

 

 

 

 

 

Expédier Zakatul-Fitr vers mon pays

 

 

 

Question : J'ai expédié Zakatul-Fitr, à ma famille pour qu'ils puissent l’acquitter dans mon pays. Cette action est-elle correcte ?

 

 

 

Réponse : Ce n’est pas un problème, (et) vous serez récompensés insha.-Allah. L’acquittement dans votre lieu de résidence est meilleur, pour que vous le donniez à l'indigent où vous résidez et ceci est meilleur. Cependant, si vous l'avez expédié à votre famille pour le donner à l'indigent dans votre pays alors ce n'est pas un problème.

 

Shaykh Ibn Baz

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.941, Fatwa n°929;

 

Majmu' Fatawa Samahatu Shaykh 'Abdul Aziz Ibn 'Abdullah Ibn Baz - volume 3,

 

p.97

 

 

 

 

 

Le paiement de Zakatul-Fitr en argent

 

 

 

Question : Est-il permis de s’acquitter de l'obligation de Zakatul-Fitr le premier jour de Ramadhan ? Et est-il permis de la distribuer en argent ?

 

 

 

 Réponse : Quant au fait de s’en acquitter le premier jour de Ramadhan - il y a Ikhtilaf (différence d'avis parmi les savants). L'avis le plus correct est que ce n'est pas permis, parce qu'elle est appelée Zakatul-Fitr et Al-Fitr (la fin du jeûne) n'arrive qu’à la fin du mois. Aussi, le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a ordonné de s’en acquitter avant que les gens ne partent pour la prière (Salatul-`Id). De plus, les compagnons avaient l'habitude de donner Zakatul-Fitr un ou deux jours avant le `Id. Quant à l’acquittement de Zakatul-Fitr en ARGENT, c'est un point d'Ikhtilaf (différence parmi les savants). Et l'avis correct - comme je le vois - est qu'elle n'est acquittée que par de la NOURRITURE. Ceci parce qu'Ibn 'Umar (radiallahu'anhuma) a dit : « Le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a rendu obligatoire (le paiement de) Zakatul-Fitr avec un sa' de dattes ou un sa' d'orge ... » (Al-Bukhari 2:579), (Un sa'est égal à quatre mud et un mud est égal à la quantité contenue dans deux mains jointes ensemble. C'est une mesure par le volume et non par le poids). Abu Sa'id Al-Khudri (radiallahu 'anhu) a dit : « Nous avions eu l'habitude de la donner (Zakatul-Fitr) à l’époque du messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) avec un sa' de nourriture et notre nourriture était faite de dattes et d'orge, de raisins secs et de fromage blanc... » (Al-Bukhari 2:582). Ainsi, il devient clair d’après ces deux hadith qu'elle (Zakatul-Fitr) n'est acquittée qu’en NOURRITURE. Et sa distribution en nourriture la montre ouvertement et l’expose et tous les membres de la famille le savent. De cette façon, il y a une exposition ou une manifestation de cet aspect de la religion. Quant à son acquittement en argent, ceci la rend cachée (invisible) et peut-être la personne pourra se favoriser, en l’acquittant en argent et réduire ainsi son montant. (Car le montant différerait si nous comparions la valeur d'un sa' de dattes et d’un sa' d'orge par exemple. Puisqu'un sa' d'orge coûte environ 7 riyals (14 F), tandis qu'un sa' de dattes - selon la qualité – coûte de 25 riyals (50 F) pour une qualité moindre à 42 riyals (84 F) pour une qualité moyenne, à 175 riyals (350 F) pour la meilleure qualité par sa'.) Donc, suivre strictement la Loi (Qur'an et Sunna) est meilleur et cela est béni. Quelqu'un pourrait soutenir que la distribution de nourriture ne profite pas au pauvre. (Mais, nous disons) que la personne pauvre - si elle est vraiment pauvre - doit certainement profiter de la nourriture.

 

Shaykh Ibn 'Uthaymin

 

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.935, Fatwa n°921;

 

Fatawa Shaykh Muhammad Salih Al-'Uthaymin - volume 1, p.463

 

 

 

 

 

Question : Est-il permis de s’acquitter de Zakatul-Fitr en argent ?

 

 

 

Réponse : Zakatul-Fitr ne doit être payée qu’en NOURRITURE. Et on ne permet pas de s’acquitter de sa valeur en argent. Ceci parce que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a rendu obligatoire (son acquittement par) un sa' de dattes ou un sa' d'orge. Abu Sa'id Al-Khudri (radiallahu 'anhu) a dit : « Nous avions l'habitude de la payer (Zakatul-Fitr) à l’époque du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) par un sa' de NOURRITURE...). » (Al-Bukhari 2:582) Donc, il n'est pas légal de s’acquitter de Zakatul-Fitr en argent (dirham) ou en vêtements ou en mobilier. Au lieu de cela, ce qui est obligatoire est de s’en acquitter dans ce qu'Allah a rendu obligatoire par la bouche du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). Il n'y a aucune considération (poids) pour l'Istihsan [l'observation de quelque chose comme étant un bien, sans base dans les sources légales du Qur'an et de la Sunna] des gens qui ont vu l'octroi en argent comme une bonne chose. La Loi (Shari'a) ne suit pas les avis des gens. Non, elle (la Loi) vient du Sage, de l’Omniscient- Allah (subhanahu wa-ta'ala) - le Puissant, le Glorieux, le Connaisseur de toute chose. Ainsi, si ce qui a été rendu obligatoire par la bouche de Muhammad (salallahu ‘alayhi wa salam)  est un sa' de nourriture, alors il n'est pas permis de contourner ceci, peu importe ce que nos intellects nous font voir comme étant un bien. Au lieu de cela, l'être humain doit questionner et soupçonner son intellect et ses avis s'ils sont en opposition ou contredisent la loi d'Allah.

 

Shaykh Ibn ' Uthaymin

 

 

 

 

 

Quel est le jugement de quelqu’un qui est contraint à donner Zakatul-Fitr en argent ?

 

 

 

Question : Quel est le jugement de quelqu'un qui est contraint à donner Zakatul-Fitr en argent ? Et accomplit-il pour lui son obligation ?

 

 

 

Réponse : Il m'apparaît que si quelqu'un est contraint à donner Zakatul-Fitr en argent, alors il doit leur donner de l'argent et ne pas désobéir ouvertement aux autorités. Mais, tant que ceci est entre lui et Allah, il doit s’en acquitter dans ce que le prophète a ordonné (salallahu ‘alayhi wa salam). Ainsi, il doit donner un sa' de nourriture comme le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a commandé. La contrainte de vous la faire acquitter en argent est une contrainte à faire quelque chose qu’Allah n'a pas légiféré. Dans ce cas, vous devez faire ce que vous croyez être obligatoire.

 

Shaykh Ibn ' Uthaymin

 

 

 

 

 

Est-il est permis de donner de la viande pour Zakatul-Fitr?

 

 

 

Question : Est-il est permis de donner de la viande pour Zakatul-Fitr? Certains des habitants du désert n'ont pas de nourriture pour distribuer Zakatul-Fitr, donc leur est-il permis d’abattre certains de leurs animaux et de les distribuer au pauvre ?

 

Réponse : Ceci n'est pas correct, parce que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a rendu obligatoire de donner un sa' de nourriture, tandis que la viande est mesurée par le poids (pas par le volume). Ibn 'Umar (radiallahu 'anhuma) a dit : « Le messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a rendu obligatoire Zakatul-Fitr comme étant  un sa' de dattes ou un sa' d'orge ... » (Al-Bukhari 2:579). Et Abu Sa'id Al-Khudri (radiallahu 'anhu) a dit : « Nous avions eu l'habitude de nous en acquitter (Zakatul-Fitr) à l’époque du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) par unsa' de nourriture et notre alimentation était faite de dattes, d'orge, de raisins secs et de fromage blanc » (Al-Bukhari 2:582). Pour cette raison, l'avis le plus fort des paroles des savants est que Zakatul-Fitr n'est pas remplie en donnant de l'argent, des vêtements, du mobilier (des meubles). Il n'y a aucun poids dans les paroles de ceux qui disent que Zakatul-Fitr est remplie par l'argent. Ceci, parce que tant que nous avons devant nous un texte du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) alors il n'y a aucun avis (dans la question) après sa parole, ni d’acceptation comme un bien ce que l'intellect considère comme étant un bien en niant la Loi (le Qur'an et la Sunna). Allah (subaanahu wa-ta'ala) ne nous interrogera pas sur l'avis d’untel le jour de la Résurrection. Il nous interrogera sur la parole du messager (salallahu ‘alayhi wa salam) comme dans Sa Parole: 

 

 

 

« Et le jour où Il les appellera et qu’Il dira : “Que répondiez-vous aux Messagers ? ” » [sourate Al-Qasas :65].

 

 

 

Imaginez-vous debout devant Allah le jour de la Résurrection alors qu'il vous a été rendu obligatoire de payer Zakatul-Fitr en nourriture. Sera-t-il possible, si on vous demande le jour de Résurrection : Comment avez-vous répondu au messager d'Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) en ce qui concerne l'obligation de cette aumône? Sera-t-il possible de vous défendre en disant: Par Allah! C'est l'avis d’untel et untel ? La réponse : Non! Et même si vous avez dit que cela ne vous profiterait pas (du tout). La vérité, sans doute, est que Zakatul-Fitr n'est pas acceptée sauf en nourriture; et n'importe quelle nourriture qui est la nourriture principale du pays remplit cette obligation. Si vous regardez les avis des savants sur cette question, vous verrez qu'ils sont sur deux extrêmes et un au milieu. Un côté (extrême) dit : Payez-la (Zakatul-Fitr) en nourriture ou payez-la en liquide (l'argent). L'autre côté (extrême) dit : ne la payez pas par de l'argent et ne la payez qu’avec cinq types de nourriture seulement, qui sont : blé, dattes, orge, raisins secs, fromage blanc. Ces deux avis sont l'opposé extrême l'un de l'autre. Quant à l’avis médian, il dit : Payez-la (Zakatul-Fitr) avec toute nourriture que les gens mangent et pas avec ce dont les gens ne mangent pas. Ainsi, payez-la avec du blé, des dates, du riz, des perles de millets (dukhn), du grain (maïs) – et tout ce qui y ressemble, - même si on accepte l'idée qu'il y a un lieu où l'alimentation principale des gens est de la viande, alors nous la payerions par de la viande. Ainsi, il devient clair que ce que la personne qui interroge a mentionné des gens du désert donnant la viande en place (d'un sa' de ces aliments principaux que l'on donne normalement comme) Zakatul-Fitr, ne remplit pas l'obligation de Zakatul-Fitr.

 

Shaykh Ibn ' Uthaymin

 

 

 

Fatawas tirées du site fatwa-online.com

 

Traduit par les salafis de l’Est

Archives

À propos

Louange à Allâh, nous Le glorifions, nous Lui demandons Son aide et implorons Son pardon. Nous croyons en Lui, et en Lui nous plaçons notre confiance. J'atteste qu'il n'y a Nul divinité digne d'etre Adoré a part ALLAH ET Mohamed (sws) et son serviteur messager